Créer un milieu de vie convivial, axé sur des principes favorisant les transports actifs et collectifs, et qui se développera autour de la gare de Candiac, voici en quoi consiste le projet de développement TOD (Transit-oriented Development).

Un projet démonstrateur pour la Communauté métropolitaine de Montréal

Le TOD de la gare constitue l’un des quelques projets novateurs de démonstration retenus par de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) pour mettre en application les principes de développement durable. Situé à proximité de la gare de Candiac, le chantier qui démarrera au printemps 2018 représente des investissements de 500 millions de dollars. Près de 2 500 unités de logement seront bâties dont des maisons de ville et des logements de type multifamiliaux. Outre de grands ensembles d’habitations, le projet prévoit notamment un secteur commercial, des places publiques, un parc linéaire et des espaces verts. 

Pour en connaître davantage sur les divers projets TOD, veuillez consulter la section champs d’intervention/aménagement au www.cmm.qc.ca.

  • Mise en contexte

    Au début des années 2000, l'Agence métropolitaine de transport (AMT) a inauguré une ligne de train de banlieue avoisinante pour faciliter le transport en direction du centre-ville de Montréal. C’est en 2005 que le projet pilote de la gare de Candiac a vu le jour. Puis, en 2009, l'AMT a confirmé la permanence de cette importante installation de transport collectif. Ceci a été perçu comme une excellente opportunité pour la Ville de Candiac et pour le développement durable.

     Par ailleurs, nonobstant l'opposition de la municipalité au projet de l'autoroute 30 qui passe à travers les terres agricoles et en zone blanche, le gouvernement du Québec a jugé bon de procéder à la concrétisation de cette autoroute qui est devenue fonctionnelle en décembre 2012 ce qui rend le secteur ciblé facilement accessible.

     En décembre 2011, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a adopté son Plan métropolitain d’aménagement et de développement qui exige une utilisation rationnelle de l’espace aux fins de développement ainsi qu’une densification des futurs projets résidentiels. Le PMAD identifie également une aire TOD pour la gare de Candiac pour laquelle une planification détaillée selon les principes TOD est exigée.  Dans le cadre de la mise en œuvre du PMAD, la ville de Candiac a été retenue par la CMM pour réaliser un projet novateur de démonstration pour l’aire TOD Candiac et recevoir un appui financier de la Communauté et du Secrétariat à la région métropolitaine. La ville souhaite donc réaliser un projet harmonieux d’une grande qualité qui favorise diverses pratiques de développement durable (DD) comme la biorétention pour la gestion des eaux de pluie ainsi que des normes de construction respectant les principes du développement durable, ce qui ajoutera de la valeur aux propriétés existantes et futures.

     Ainsi, le projet de développement résidentiel TOD entourant la gare consiste à créer un milieu de vie convivial, axé sur des principes favorisant les transports actifs et collectifs. Outre de grands ensembles d’habitation de différents types, le projet prévoit notamment un secteur commercial, des places publiques et des espaces verts.

  • Le plan concept d'aménagement du projet

    Voici le plan concept d'aménagement du projet TOD : 

  • Les acteurs du projet TOD
    • les citoyens de Candiac
    • les résidants du secteur des « S »
    • l'Agence métropolitaine de transport (AMT)
    • le Canadian Pacific
    • la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM)
    • les promoteurs des terrains
    • le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT)
    • le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC)
    • le ministère des Transports du Québec (MTQ)
    • la Municipalité régionale de comté (MRC) de Roussillon
  • Mise en place d’un processus de concertation citoyenne

    Le 11 novembre 2014, plus d’une centaine de citoyens ont assisté à une séance d’information portant sur le projet TOD (Transit-oriented Development), un important projet domiciliaire qui se développera autour de la gare de train. Présidée par M. David Johnstone, directeur général de la Ville de Candiac, ainsi que par Mme Marie Dupont, directrice du Service de planification et développement du territoire,cette rencontre a permis de mettre en lumière la vision de la Ville envers ce projet. Ce dernier consiste à créer un milieu de vie convivial, axé sur des principes favorisant les transports actifs et collectifs. Outre de grands ensembles d’habitation de différents types, le projet prévoit notamment un secteur commercial, des places publiques et des espaces verts. Mme Suzy Peate, urbaniste, conseillère en recherche à la Communauté métropolitaine de Montréal ainsi que Mme Lyne Dansereau, urbaniste, directrice du Service de l’aménagement du territoire à la MRC de Roussillon ont également pris la parole lors de l’événement afin de mettre en relief l’importance de tels développements dans notre région.

    Comme plusieurs citoyens questionnaient la municipalité concernant le développement du nouveau projet, une deuxième rencontre d’information s’est tenue à l’hôtel de ville en mai 2015. La soixantaine de résidants présents ont exprimé le souhait que ce projet n’aille pas de l’avant dans sa forme actuelle et qu’il fasse l’objet de discussions supplémentaires entre la Ville et les citoyens du quartier avoisinant, soit le secteur des « S ».

    Devant cet état de fait, le conseil municipal a convenu de mettre en place un processus de concertation spécifique et de reporter le début des travaux en 2016 plutôt qu’à l’automne 2015 comme prévu à l’origine. Ces travaux concernent la zone située au sud des rues de Séville, de Santorin et de Sicile, en allant en direction de la gare.

    Par ailleurs, la volonté du conseil municipal demeure ferme et entière de voir naître un projet domiciliaire répondant aux nouveaux enjeux de développement urbain à proximité d’une infrastructure majeure de transport. Ce projet devra répondre aux impératifs convenus au Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et inclura donc une densification de l’habitation et l’installation d’équipements collectifs au bénéfice de tous.

    Au-delà de ces principes, le conseil municipal avait le souhait de faire preuve de toute l’ouverture nécessaire afin d’être à l’écoute de la population du secteur et tenter de convenir de la meilleure intégration possible du projet à la réalité actuelle. Lors de la rencontre en mai, les citoyens présents ont clairement manifesté le désir de voir se former un groupe de travail réunissant des représentants de la Ville et des citoyens du quartier ; la Ville a eu le plaisir d’accéder à cette demande souhaitant ainsi établir un dialogue fructueux pour bonifier le projet, afin que celle-ci puisse ensuite procéder aux modifications règlementaires et mener la consultation publique, de façon à ce que la construction démarre en 2016.

    Séance d'information du 11 novembre 2014

  • Le groupe de travail TOD

    Animé par la firme Octane Stratégies, le groupe de travail était composé de six citoyens et de trois personnes représentants la Ville. Entre juin et septembre, les membres du groupe de travail se sont rencontrés à plusieurs reprises, durant de nombreuses heures, afin d’échanger sur divers thèmes, dont la circulation, le bruit, les espaces collectifs et l’harmonisation du quartier. Les rencontres se sont déroulées dans le respect et les échanges ont été fructueux et tant les citoyens que la municipalité et le promoteur sont satisfaits du projet à venir.

     

    La toute première rencontre du groupe qui a eu lieu le 25 juin 2015 visait à élaborer une liste de toutes les préoccupations soulignées par les résidants lors des deux séances d’information ou par communications faites auprès de la Ville. Ces thématiques ont ensuite fait l’objet de discussions lors des rencontres du groupe de travail TOD.

     

    Au fils des rencontres, le plan concept du projet TOD s’est modifié. Les échanges ont généralement eu lieu autour des plans qui ont été révisés à quelques reprises et auxquels des pistes de solutions ont été apportées pour résoudre les divers enjeux. 

  • Les thèmes discutés lors des rencontres du groupe de travail TOD

     
    1. Densités résidentielles et interface

    • proximité immédiate des arrières lots de la rue de Séville et autres ;
    • répartition des densités et typologies dans l’ensemble du projet ;
    • bande de 6 mètres, zones tampons, clôtures, aménagements, plantation d’arbres;
    • terrasse sur les toits ;
    • interface résidentielle et commerciale ;
    • obligations liées au PMAD ;
    • phasage.

     

     

     

     


    2. Circulation, transit et stationnement

    • gestion des déplacements dans le secteur des S (circulation de transit, congestion, mitigation de la vitesse, sécurité, etc.) ;
    • congestion à l’entrée près du Tim Hortons (particulièrement le soir) ;
    • études de circulation ;
    • signalisation appropriée par rapport à la rue de Séville qui se termine en « cul-de-sac » ;
    • rue de Syracuse qui se « termine » en sentier multifonctionnel, en ligne droite avec la place publique ;
    • fermeture potentielle de la rue de Savoie ;
    • réaménagement du boulevard Jean-Leman ;
    • reconfiguration et relocalisation potentielle de la rue de Sorbonne ;
    • espaces de stationnement (quantité, localisation, règlementation, etc.).



    3. Rue de Sofia

    • échéancier des travaux ;
    • mitigation de la vitesse ;
    • protection de la bande riveraine.

     

     

     

    4. Contraintes 

    • bruit autoroutier ;
    • poussière ;
    • bruit du train ;
    • bande tampon en bordure de l’A-30 ;
    • règlementation ;
    • gestion des travaux.


    5. Environnement

    • milieux boisés et humides, flore ;
    • espaces naturels ;
    • biorétention, pompage, infrastructures, etc. ;
    • plantation d’arbres ;
    • réglementation ;
    • rôle du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques ;
    • exigences dans la construction et l’aménagement.

    6. Collectivité

    • parcs et espaces verts ;
    • place publique ;
    • gare et amélioration du transport collectif ;
    • école ;
    • équipements communautaires ;
    • pistes cyclables ;
    • commerces de proximité ;
    • logements pour personnes aînée


    7.    
    Aspects financiers 

    • valeur des résidences et des terrains ;
    • marché et publics cibles pour les acheteurs ;
    • rentabilité du projet ;
    • ententes de développement ;
    • garanties exigées ;
    • taxation, règlements d’emprunt, etc.

    8.   Processus général

    • modifications règlementaires ;
    • concertation et consultation ;
    • compte-rendu et communications ;
    • octroi des permis ;
    • échéancier et phasage.

     

     

     

     

  • Finalisation de la rue Sofia

    Prévus depuis 2009, les travaux visant à compléter le développement sur la rue de Sofia ont débuté en mai 2016. La rue sera construite en forme de croissant à partir de la rue de Syracuse. La Ville a exigé l’aménagement d’une traverse pour piétons qui permettra un accès direct au boulevard de Sardaigne. Puisque nous tenons à assurer la sécurité de nos résidants et à contrer les excès de vitesse, toutes les mesures possibles seront mises en place à cet effet.

Galerie

Parc Haendel

33, rue de Fribourg