16 juin 2017– Le maire de Candiac, M. Normand Dyotte, se réjouit de l’adoption, à l’Assemblée nationale, du projet de loi 122 reconnaissant officiellement les municipalités comme des gouvernements de proximité. 

« Il s’agit d’un tournant historique, non seulement pour Candiac, mais aussi pour l’ensemble du milieu municipal. Enfin, le législateur reconnaît que les conseils municipaux sont responsables et imputables, et qu’ils possèdent la légitimité nécessaire pour gouverner. En rapprochant les décisions des citoyens, cette loi permettra de bâtir des communautés plus fortes, prospères et durables, tout en favorisant une plus grande participation citoyenne », a déclaré Monsieur Dyotte.

 Concrètement, ce projet de loi accordera davantage d’autonomie et de pouvoirs à la Ville de Candiac et des quelque 1 110 autres municipalités québécoises dans les domaines suivants : aménagement du territoire; développement économique, transparence et information aux citoyens; fiscalité et finances municipales; gouvernance municipale.

« Au final, ce sont l’ensemble des Candiacois actuels et futurs qui bénéficieront de ce nouveau cadre législatif et réglementaire. Je salue l’excellent travail du ministre des Affaires municipales, monsieur Martin Coiteux, et la détermination du premier ministre du Québec, monsieur Philippe Couillard, qui ont mené à terme les réformes nécessaires pour le milieu municipal. Aujourd’hui, nous pouvons regarder l’avenir avec optimisme, car nous avons enfin une plus grande capacité d’agir pour répondre aux besoins de nos concitoyens », a conclu le maire Dyotte.

Parc Haendel

33, rue de Fribourg