Un incendie peut causer des dommages considérables, voir même coûter des vies. Afin d’éviter le pire, l'équipe de la division prévention des Berges du Roussillon du Service de sécurité incendie Candiac/Delson vous offrent de précieux conseils. À lire avec attention !

Visites de courtoisie et conseils personnalisés

Pour de plus amples conseils ou pour obtenir une visite de courtoisie dans le but de faire vérifier vos appareils, n’hésitez pas à joindre le Service de sécurité incendie Candiac/Delson par téléphone au 450 444-6351 ou par courriel : lesbergesduroussillon@ville.candiac.qc.ca

  • Appareils de chauffage d'appoint

    Puisque la technologie a beaucoup évolué, les nouveaux appareils de chauffage d’appoint sont beaucoup plus sécuritaires et efficaces qu'ils ne l'étaient auparavant.
    Aussi, c'est peut-être le moment d'en profiter pour remplacer votre vieille chaufferette par une neuve et de vérifier vos connaissances sur la sécurité liée à l’utilisation de ces appareils.

     

    Sécurité

    • N’entreposez pas de matériaux combustibles, comme du papier, de l’essence, des produits chimiques, de la peinture, des chiffons ou des produits de nettoyage, à proximité.
    • Évitez de mettre des vêtements ou d'autres matériaux inflammables sur le foyer ou près de celui-ci.
    • N’entreposez pas et n’utilisez pas d’essence ou d’autres liquides ou produits dégageant des vapeurs inflammables à proximité.
    • Dans le cas d'un appareil à air pulsé, glissez une serviette dessous avant de le déposer sur un tapis.
    • Vérifiez si le sceau de l’Association canadienne de normalisation (ACNOR) ou de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (US/EPA) apparaît sur l’appareil que vous voulez acquérir. Ces appareils certifiés réduisent de façon marquée les émissions polluantes de fumée et de cendre, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison.

     

    Zone de dégagement

    • Assurez-vous que l'air circule librement jusqu'à l'appareil de chauffage.
    • Dégagez la zone autour de l'appareil de tout objet susceptible de gêner le passage.
    • Maintenez une distance libre d'au moins un mètre entre les appareils portatifs et les matériaux combustibles tels que meubles, papiers, tentures ou draperies.

     

    Surveillance

    • Ne laissez pas un appareil de chauffage d’appoint sans surveillance.
    • Fermez l’appareil si vous quittez la maison ou si vous allez au lit.
    • Gardez l’appareil hors de portée des enfants.
    • N’oubliez pas que les chaufferettes d’appoint sont conçues pour un usage temporaire.

     

    Appareil de chauffage électriques

    • Assurez-vous que la chaufferette électrique porte le sceau d’un organisme d’homologation reconnu comme CSA ou ULC.
    • Les appareils de chauffage d’appoint doivent être munis d’un interrupteur ou d’un disjoncteur qui fermera automatiquement l’appareil en cas de surchauffe et d’un interrupteur qui fermera automatiquement l’appareil s’il se renverse.
      N’utilisez pas de chaufferette électrique dans un espace humide ou dans un endroit où l’appareil pourrait recevoir de l’eau, comme dans la salle de bain ou la salle de lavage.
    • Branchez la chaufferette directement dans une prise de courant. Évitez l’utilisation de rallonges.
    • Ne coupez jamais la protection de mise à la terre de la fiche électrique.
    • Utilisez le calibre de fusible approprié.

     

    Appareils de chauffage au gaz et au mazout

    • Ces appareils devraient toujours être utilisés à l'extérieur, sauf si les gaz d'échappement sont adéquatement dirigés vers l'extérieur. Pour un usage domestique, les appareils électriques sont plus sécuritaires.
    • Confiez l’installation et la vérification annuelle (à l‘automne) de l’appareil de chauffage au gaz ou au mazout et du système de ventilation à un entrepreneur en chauffage qualifié.
    • Nettoyez ou remplacez fréquemment le filtre de l’appareil de chauffage pendant la saison de chauffage.
    • Installez le réservoir de mazout à au moins 1,8 mètre de la fournaise.
    • Nettoyez ou faites nettoyer régulièrement les compartiments de réglage, les brûleurs et les tuyaux de circulation d'air de l'appareil.
    • Replacez l'écran de sécurité après l'entretien du foyer avant de remettre l'appareil en marche.
    • N’utilisez pas un foyer au gaz avec des portes de verre si le verre est fendu ou brisé.
    • Ne nettoyez pas le foyer pendant qu'il fonctionne ou qu'il est encore chaud et assurez-vous qu’il ne peut démarrer pendant l’entretien.
    • N’utilisez pas de produits nettoyants abrasifs et lisez toujours les instructions du fabricant avant de nettoyer les éléments en verre du foyer.
    • Laissez refroidir une chaufferette au kérosène avant d’en refaire le plein, à l’extérieur du bâtiment, loin de toute source de chaleur.
    • Utilisez le type de carburant approprié à l’appareil et remplissez au niveau recommandé.
    • Prévoyez un apport d'air frais suffisant lorsque l'appareil est en fonction, en laissant, par exemple, une fenêtre entrouverte.
    • Ne faites rien brûler dans un poêle au gaz.
    • Installez un avertisseur de monoxyde de carbone dans la pièce où se trouve l’appareil de chauffage au gaz ou au mazout.

     

     

     

  • Chauffage au bois

    Depuis la crise du verglas, les appareils de chauffage au bois sont de plus en plus populaires. Il s'agit donc pour les utilisateurs d'être bien au fait des risques inhérents à l’usage de ce type d’appareil afin d'éviter les feux de cheminée, lesquels sont toujours plus fréquents durant la saison hivernale.

    Avant de vous procurer un appareil

    • Vérifier si le sceau de l’Association canadienne de normalisation (ACNOR) ou de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (US/EPA) apparaît sur l’appareil que vous voulez acquérir. Ces appareils certifiés réduisent de façon marquée les émissions polluantes de fumée et de cendre, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison.                                                                                                                                                                
    • Vous informer sur la règlementation municipale à ce sujet.

    Installation et inspection

    • Faites installer le foyer ou le poêle à bois ainsi que la cheminée par un professionnel.
    • Faites inspecter le foyer et la cheminée par un professionnel à chaque année, avant la saison froide.
    • Faites inspecter la cheminée si le mur derrière le poêle à bois devient chaud.

    Entreposage du bois

    • Choisissez du bois dur comme le chêne, l’érable ou le hêtre. Il doit être sec depuis au moins six mois. Pour savoir s’il est bien sec, vérifiez la présence de larges fissures aux extrémités des bûches.
    • Entreposez les cordes de bois dehors, loin de la maison.
    • Couvrez les bûches afin de les protéger des intempéries. Le bois humide nuit à la combustion et augmente les dépôts de créosote.

    Éviter la formation de créosote

    • Utilisez du bois sec et de qualité. Le bois vert augmente la formation de créosote.
    • Brûlez du bois fendu en bûches de petite taille. Elles brûleront plus proprement, formant moins de créosote.
    • Faites brûler peu de bûches à la fois.
    • Faites entrer assez d’air dans l’appareil à combustion pour que les flammes soient vives, favorisant ainsi une combustion complète et produisant moins de fumée. De plus, les flammes ne dégageront pas de produits toxiques.

    Ramonage professionnel

    • Faites ramoner la cheminée par un professionnel à toutes les cinq cordes de bois brûlées si vous utilisez beaucoup votre appareil; sinon, au moins une fois par an, préférablement au printemps, car les dépôts de créosote laissés dans la cheminée, combinés au temps chaud et humide de l’été, entraînent la corrosion des pièces d’acier et augmentent la formation de bouchons de créosote. Pour obtenir la liste des ramoneurs membres de l'Association des professionnels du chauffage, consultez le www.poelesfoyers.ca.
    • À l’automne, examinez votre cheminée, à l’aide d’un petit miroir, afin de vous assurer qu’aucun débris n’est venu l’obstruer pendant l’été (nid d’oiseau, pièce détachée, etc.).
    • Ne tentez pas de mettre le feu dans la cheminée pour éliminer la créosote. Toute la maison pourrait y passer.
    • Ne vous fiez pas aux bûches ou aux additifs en poudre conçus pour nettoyer les conduits de fumée. Ces produits ne permettent d’éliminer que 60 % de la créosote alors que les ramoneurs en retirent généralement de 75 à 90 %.

    Utilisation sécuritaire

    • Ne brûlez que des buches. Évitez tout autre combustible tel que du bois traité ou peint, du plastique et d’autres déchets. Les produits toxiques qu’ils dégagent augmentent la formation de créosote et peuvent vous empoisonner.
    • N’utilisez pas d’essence, de kérosène ou un allume-barbecue pour démarrer un feu.
    • Cessez l’utilisation de l’appareil si le verre de la porte est fendu ou brisé.
    • Utilisez toujours le pare-étincelles lorsque vous brûlez du bois.
    • Éloignez les objets combustibles de l’appareil.
    • Assurez-vous que les matériaux du sol et du mur près de l’appareil sont non combustibles, que la maçonnerie et les joints à l’intérieur du foyer sont intacts, que les pierres réfractaires à l’intérieur de votre poêle à bois sont entières, que le joint d’étanchéité de la porte n’est pas fendu ou incomplet et qu’aucune rouille ou corrosion n’apparaît sur la cheminée extérieure.

    Précautions importantes

    • Jetez les cendres dans un contenant métallique à fond surélevé, conservé dehors, loin de tous matériaux combustibles, car elles peuvent rester chaudes jusqu’à 72 heures.
    • Installez un avertisseur de fumée et un avertisseur de monoxyde de carbone (CO) dans le corridor, près des chambres à coucher et à tous les étages de la demeure, y compris le sous-sol.
    • Installez un avertisseur de Co près du foyer ou du poêle à bois.

    En cas d'incendie dans la cheminée

    • Fermez la clé.
    • Sortez immédiatement.
    • Composez le 9-1-1 de chez un voisin.

     

  • Détecteur de fumée

    Programme de vérification annuel des avertisseurs de fumée

    Dès les prochains jours, vous pourriez recevoir la visite des pompiers à votre domicile. Lors de cette visite, les pompiers effectueront un tour rapide de la demeure pour y déceler les risques d’incendie courants, vérifieront la présence d’avertisseurs de fumée et de détecteur de monoxyde de carbone, prendront en note la localisation de cylindres de propane de 240 litres et offriront des conseils de prévention. Les visites résidentielles seront effectuées tout au long de l’été durant deux plages horaires soit entre 12 h 30 et 18 h ou entre 18 h et 21 h.

    Si votre domicile n’était pas conforme à la réglementation municipale en vigueur, les pompiers vous remettront un accroche-porte avec un coupon-réponse à nous retourner dans les 7 jours.

    Si les pompiers sont passés lorsque vous étiez absent, ils vous laisseront ce même accroche-porte. Vous devez alors effectuer la vérification de votre propriété et retourner le coupon-réponse lorsque la vérification et, au besoin, la correction des anomalies auront été effectuées. N’hésitez pas à contacter la division de la prévention pour toutes questions.

    Vous n'avez pas encore reçu la visite des pompiers? Vous souhaitez vous assurer dès maintenant que vos avertisseurs de fumée sont conformes et fonctionnels?

    Voici ce qu'il faut vérifier :

    •  Changez vos piles lors des changements d’heure;
    • Remplacez vos piles lorsque votre avertisseur de fumée émet le signal sonore intermittent;
    •  Lors d’un déménagement, vérifiez tous les avertisseurs de la maison;
    • Remplacez votre avertisseur s’il a plus de 10 ans;
    • Effectuez un essai mensuel de votre avertisseur en appuyant sur le bouton « Test »;
    • Les avertisseurs de fumée reliés électriquement ne doivent pas être remplacés par des avertisseurs à pile, optez plutôt pour un avertisseur électrique avec piles de secours.

    Types de détecteurs de fumée

    • L’avertisseur de fumée à ionisation est le plus courant. Il s’installe près des chambres à coucher.
    • L'avertisseur de fumée à cellule photoélectrique s'installe près de la cuisine, de la salle de bain et des appareils de chauffage, car il déclenche moins d'alarmes inutiles causées par les vapeurs d'humidité ou de cuisson.
    • L’avertisseur muni d’une pile longue durée au lithium constitue un choix avantageux. La pile, située dans un compartiment scellé, a une durée de vie de dix ans.
    • Si un occupant est sourd ou malentendant, il est recommandé d’installer des avertisseurs de fumée qui combinent une lumière stroboscopique et du son.
    • Dans les constructions neuves, l’avertisseur de fumée doit être relié au système électrique. Il devrait idéalement contenir une pile d’appoint en cas de panne de courant.
    • Le logo « ULC » du Laboratoire des assureurs du Canada doit apparaître sur l’avertisseur de fumée, indiquant qu’il répond aux normes canadiennes.

     

    Emplacements

    • Installez un avertisseur de fumée par étage, y compris au sous-sol, un dans le corridor, près des chambres, un dans chaque chambre où l'on dort la porte fermée et un à proximité d'un escalier.
    • Assurez-vous que tous les occupants entendent l’avertisseur de fumée lorsqu’ils dorment. Sinon, installez un avertisseur de fumée dans la chambre de ceux qui ne peuvent l’entendre.
    • Si chaque étage mesure plus de 10 mètres (35 pieds), installez 2 avertisseurs par étage, soit 1 près de chacune des extrémités.
    • Ne retirez jamais la pile d’un avertisseur qui se déclenche trop souvent, il doit sûrement être trop près de la cuisine ou de la salle de bain. Éloignez-le légèrement de ces deux pièces.
    • Installez aussi un avertisseur de fumée au chalet.

     

    Installation

    • Installez l’appareil au plafond, à un minimum de 10 cm (4 po) du mur, ou sur un mur, à une distance de 10 à 30 cm (4 à 12 po) du plafond.
    • Installez l’avertisseur à une distance de 100 cm (40 po) d’un ventilateur, d’un climatiseur, d’une prise ou d’un retour d’air. Le déplacement d’air provoqué par ces appareils peut repousser la fumée et nuire au fonctionnement de l’avertisseur.
    • Assurez-vous qu’il n’y a aucune obstruction possible dans la trajectoire potentielle de la fumée vers l’avertisseur. Par exemple, installez l’avertisseur sur la partie la plus basse d’une poutre et non entre les poutres où la fumée risquerait de ne pas se rendre.
    • L’avertisseur de fumée relié à une centrale permet une intervention encore plus rapide des pompiers. Assurez-vous d’être bien relié, surtout si vous faites faire des modifications à votre réseau téléphonique ou électrique (Internet haute vitesse, téléphone IP).
    • Faites interconnecter par un maître électricien tous les avertisseurs de fumée électriques de la maison. Ainsi, lorsque l’un d’eux sonne, ils sonnent tous, peu importe où est le feu. Vous gagnerez de précieuses minutes pour évacuer.


    Remplacement de l'appareil

    • Remplacez-le 10 ans après la date de fabrication indiquée sur le boîtier. Si la date est absente, ne prenez aucun risque, remplacez-le immédiatement.
    • Remplacez-le s’il est endommagé, peinturé ou s’il n’émet pas de signal au remplacement de la pile ou lors du test de détection de la fumée.
    • Remplacez-le si la pile présente une fuite et que les bornes de la pile sont corrodées ou si l'avertisseur émet un signal sonore intermittent. Utilisez le type de pile recommandée par le fabricant.
    • N'utilisez jamais de pile rechargeable, à moins que le manufacturier le recommande.
      Remplacez-la lorsque vous emménagez dans une maison ou un logement.
    • Pensez à utiliser une pile longue durée comme une pile au lithium.

     

    En cas d'incendie

    • Sortez rapidement. Marchez à quatre pattes s'il y a de la fumée.
    • Rendez-vous au point de rassemblement.
    • Ne retournez jamais dans un bâtiment s’il y a de la fumée ou s’il est en flammes.
    • Composez le 9-1-1 une fois dehors.
  • Incendies d'été : paillis, terreau et mousse de tourbe

    Que ce soit un simple pot de fleurs, un jardin, une platebande, un agencement paysager plus vaste d’une résidence ou d’un commerce, tous ces aménagements utilisent des matériaux tels que paillis, terreau et mousse de tourbe. La mousse de tourbe, excellent terreau lorsqu’elle est humide, peut s’enflammer lors de grosses chaleurs. Un conseil: arrosez régulièrement vos pots de fleurs, si votre engrais ou terreau contient de la mousse de tourbe. Une trop longue exposition à la chaleur de ces matériaux de jardinage produit un gaz, le méthane, qui peut facilement s’enflammer.

    Une autre cause d’incendie : les cigarettes ou cigares des fumeurs, déposés négligemment dans les pots de fleurs près des maisons, les platebandes de terrain privé des commerces, etc. Ces endroits ne sont pas des cendriers et engendrent fréquemment des incendies. Utilisez un cendrier à votre domicile et ne jetez pas de cigarette à partir de votre auto.

    N’oubliez pas que vos avertisseurs de fumée intérieurs ne détecteront pas des incendies qui débutent à l’extérieur. Les dommages seront beaucoup plus considérables et les risques pour la vie grandement augmentées.

    Les aubaines obtenues lors des ventes-débarras peuvent être dangereuses… Faites preuve de prudence si vous achetez des appareils électriques, ainsi que des appareils de chauffage et de refroidissement d'occasion. Assurez-vous que les meubles et jouets pour enfants répondent aux normes de sécurité.

    Si vous avez d'autres questions ou souhaitez être conseillés, n'hésitez pas à joindre le Service de sécurité incendie Candiac/Delson par téléphone au 450 444-6063 ou par courriel à incendie@ville.candiac.qc.ca

    Pour d'autres conseils de sécurité, visitez le site de la Sécurité publique du Gouvernement du Québec.

  • Monoxyde de carbone

    Le monoxyde de carbone (CO) est produit lorsqu’un appareil ou un véhicule brûle un combustible tel que l'essence, l’huile, le gaz naturel, le kérosène, le propane ou le bois. Puisque le Co est inodore, incolore, sans saveur et non irritant, seul un avertisseur de Co peut détecter sa présence. Un détecteur de fumée ne protège donc pas contre le Co.

    Sources de monoxyde de carbone

    • les véhicules en marche dans des endroits clos, des garages souterrains ou attenants à la maison ;
    • les fournaises au mazout, les poêles au bois et le chauffage au gaz ;
    • les appareils de chauffage à combustible comme le gaz naturel, le kérosène, le pétrole et le bois ;
    • les appareils fonctionnant au propane ou au gaz comme une cuisinière, un réfrigérateur, une sécheuse et un barbecue ;
    • les outils à moteur à combustion comme les tondeuses, les souffleuses, les scies et les polisseuses.

     

    Intoxication au monoxyde de carbone

    Les intoxications surviennent lorsque l’appareil ou le véhicule fonctionne mal ou lorsqu’il est utilisé dans un espace fermé ou mal ventilé. Les bébés, les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques sont plus sensibles aux effets du Co. En voici les principaux symptômes:

    • faible exposition : mal de tête frontal, nausées et fatigue ;
    • exposition moyenne : mal de tête frontal persistant avec sensation de battements, nausées, vertiges ou étourdissements, somnolence, vomissements, pouls rapide, baisse de réflexes et du jugement ;
    • exposition très importante : faiblesse, évanouissement, convulsions, coma et décès.

     

     Entretien de l'appareil de chauffage

    • Assurez-vous du bon état du système de chauffage en le faisant inspecter par un entrepreneur professionnel au moins une fois par année ou lors d’une modification ou du remplacement du système.
    • Lors d’une modification au système de chauffage, assurez-vous que la dimension intérieure de la cheminée et du conduit de raccordement sont compatibles avec le nouvel appareil de chauffage.
    • Faites ramoner la cheminée au moins une fois par année.
    • Vérifiez que rien n’obstrue la cheminée, comme un nid d’oiseau, des débris ou de la neige ;
    • Lors de rénovations, assurez-vous que les modifications comme des fenêtres plus étanches, un ventilateur de cuisinière plus puissant, une meilleure isolation et un échangeur d’air ne diminueront pas la quantité d’air frais nécessaire au bon fonctionnement de l’appareil de chauffage.
    • Si vous possédez une maison secondaire, lors de votre première visite après l’hiver, vérifiez tous les appareils fonctionnant avec un combustible. 

     

    Utilisation des appareils à combustion

    • Ne laissez jamais le moteur de l’automobile en marche à l’intérieur du garage, même la porte ouverte.
    • N’actionnez jamais le démarreur à distance de l’automobile lorsque celle-ci est dans le garage. Ne laissez pas la manette de démarrage à distance de votre véhicule à portée de la main des enfants afin d’éviter que le véhicule soit démarré accidentellement.
    • N’utilisez jamais un four à gaz à la place du système de chauffage principal même pour une courte période.
    • N’utilisez jamais un barbecue au propane, une chaufferette à combustible à l’intérieur de la maison, du logement, du chalet, de la roulotte ou d’un autre type de bâtiment.
    • Ne bouchez jamais les entrées d’air et les systèmes d’évacuation des appareils fonctionnant au combustible.
    • N’utilisez jamais dans un espace fermé un appareil émettant une flamme comme une lampe ou un poêle.
    • Ne faites jamais fonctionner un outil à moteur comme une scie à chaîne ou une génératrice dans un garage ou un cabanon fermé ou mal ventilé.

     

    Choisir un détecteur de monoxyde de carbone

    Vérifiez :

    • la présence du sceau d'un organisme d'homologation reconnu comme CSA et ULC ;
    • le type d'alimentation: à piles, électrique (enfichable dans une prise de courant ou permanent installé par un électricien) ou combinée (électricité et piles) ;
    • le type d’alarme : visuelle, sonore ou combinée (visuelle et sonore) ;
    • la présence d’un bouton-test permettant de vérifier le bon fonctionnement de l’appareil ;
    • la présence d’un avertisseur de piles faibles ;
    • la présence d’un afficheur de concentration de Co ;
    • l’existence de modèles combinés : avertisseurs de Co et de fumée - avertisseurs de Co et de propan - avertisseurs de Co et de gaz naturel.

     

    Installation des détecteurs

    • Sur chaque étage de la maison.
    • Dans le corridor, près des chambres à coucher.
    • Près de la porte du garage attenant à la maison.
    • Dans la pièce au-dessus du garage attenant à la maison.
    • À n’importe quelle hauteur sur le mur puisque le Co se répand également dans l’atmosphère. Cependant, choisissez un emplacement qui en facilite la surveillance et qui les garde hors de portée des enfants et des animaux domestiques.
    • Les modèles combinés CO et fumée s’installent comme un avertisseur de fumée.

                 Évitez :

    • les pièces trop chaudes (plus de 37,8 °C) ou trop froides (moins de 4,4 °C) ;
    • la cuisine ou les endroits à moins de deux mètres de tout appareil de cuisson et de combustion ;
    • les pièces humides comme la salle de bain ou à moins de six mètres d’une source d’humidité ;
    • la proximité d’une sortie ou d’une entrée d’air comme un système de ventilation et un courant d’air ;
    • les pièces non aérées où sont entreposés des produits chimiques ;
    • l’intérieur même d’un garage ;
    • l’espace mort d’un plafond cathédrale ;
    • les prises de courant actionnées par un interrupteur mural.


    Entretien des détecteurs

    • Testez l’alarme de votre appareil en maintenant enfoncé le bouton test jusqu’à ce que l’alarme retentisse. Le temps de réaction peut prendre jusqu’à 20 secondes. Il est recommandé de changer la pile tous les ans ou d'utiliser une pile au lithium.
    • Ne tentez jamais de tester votre avertisseur de Co en l’exposant au tuyau d’échappement d’un véhicule. Cette façon de faire endommagerait irrémédiablement votre appareil et entraînerait l’annulation de la garantie.
    • Nettoyez l’extérieur de l’avertisseur une fois par mois avec un aspirateur en utilisant une brosse douce. Évitez d’utiliser de l’eau, des produits nettoyants domestiques ou du solvant qui ne font pas bon ménage avec les composants de l’appareil.

     

    Si le détecteur émet un signal ou si une personne présente des symptômes d'intoxication

    • Éteignez les appareils à combustion.
    • Faites sortir rapidement à l’extérieur la personne présentant des symptômes d’intoxication.
    • Dans un logement mitoyen, un duplex, un appartement ou une maison en rangée, ouvrez les fenêtres afin d’éviter d’intoxiquer les voisins.
    • Dans une maison unifamiliale, il ne faut pas aérer afin de permettre aux pompiers d’identifier la source de Co.
    • Évacuez les lieux.
    • Composez le 9-1-1 ou communiquez avec le Centre anti-poison du Québec au 1 800 463-5060.
    • Ne retournez pas à l’intérieur des lieux contaminés; attendez l’autorisation d’un expert qui confirmera qu’il n’y a plus de risques d’intoxication.

Galerie

Parc Haendel

33, rue de Fribourg