La Ville de Candiac est fière de devenir partenaire de l’ambitieux projet Jardins solaires, qui vise à implanter de l’agriculture urbaine et des panneaux solaires sur les toitures de 148 nouvelles maisons de ville, une première au Québec pour le secteur de l’immobilier. 

En somme, 74 logements hébergeront des potagers biologiques dont les trois récoltes annuelles seront vendues localement tandis que les 74 autres résidences seront dotées de six panneaux solaires chacune produisant ainsi une énergie verte. « L’agriculture et la production d’énergie sur les toits sont la voie de l’avenir et s’inscrivent parfaitement dans une vision de développement durable. Au total, une superficie équivalente à deux terrains de football sera consciencieusement exploitée plutôt que d’être inutilisée », souligne le maire Normand Dyotte. 

En partenariat avec la Shop Agricole et la Ville de Candiac, Jardins solaires est une initiative du développeur immobilier Groupe Xpansion pour son projet résidentiel Pür Urbain Candiac, actuellement en construction. Ce dernier est situé dans le Square Candiac, un mégaprojet multigénérationnel de type POD (Pedestrian-oriented Development) constitué de 2 000 logements, dont la construction a débuté en 2016.

Une technologie inédite au profit de l’agriculture sur toits

La Shop Agricole, entreprise d’ici spécialisée en production agricole urbaine intensive assurera la gestion des toits en y faisant notamment pousser aubergines, carottes, kale, bettes à carde, bok choy, choux, choux chinois, épinards, piments, radis et tomates.

« Ces légumes biologiques seront cultivés dans des contenants de type Smart Pot surélevés de quelques centimètres qui ne laissent pas passer la terre; seule l’eau descend et est irriguée de goutte à goutte, réduisant ainsi la consommation d’eau. Cette technique a d’ailleurs été publiquement endossée par Albert Mondor, horticulteur réputé et bien connu du grand public », indique Jean Pessoa, président du Groupe Xpansion.

Chaque semaine de mai à novembre, des employés spécialisés viendront s’occuper des potagers. Les légumes recueillis seront par la suite vendus aux restaurateurs locaux, dans des marchés publics ou encore directement aux citoyens, dans une volonté de redistribution à la communauté. Les profits des ventes seront retournés directement au fonds de roulement de l’administration des copropriétés, faisant ainsi fructifier une partie d’un bâtiment habituellement non rentable.

« La majorité des projets qui marient l’agriculture et l’immobilier ne visent pas forcément de l’exploitation agricole avec un retour sur l’investissement, explique Nicolas Ste-Marie, président de la Shop Agricole. Nous avons élaboré une approche efficace, éprouvée, légère et d’une simplicité désarmante, ce qui la rend accessible à tous. Nous concevons tout à l’interne, des pots jusqu’à l’engrais en passant par le système d’irrigation. Trois plantations seront réalisées durant la saison, en avril, en mai-juin et en septembre. En raison des aléas de la météo, il est difficile de déterminer avec précision les quantités des récoltes. Toutefois, chaque unité résidentielle comptant cinq grands contenants Smart Pot présentera un potentiel pouvant atteindre une valeur de 2000 $ en récolte par année. Ainsi, le seuil de rendement d’investissement serait obtenu dès la troisième année », complète-t-il.

Plus de 500 panneaux solaires

Quant à l’électricité produite par les panneaux, elle servira à l’éclairage des logements et allégera de cette façon les factures énergétiques des propriétaires. À titre indicatif, un panneau type génère en moyenne 300 kWh chaque année. Donc, une habitation en comportant six fournira en une année tout près de 2000 kWh, soit l’équivalent d’un mois complet de consommation par une famille.

De plus, il sera possible pour les résidents de suivre leur production et leur consommation d’énergie à l’aide d’un téléphone intelligent. En effet, les panneaux solaires comporteront un module de gestion de la consommation. Cet outil permet de schématiser la consommation électrique afin d’en constater les pointes d’utilisation, ainsi que les moments où les panneaux solaires ont été insuffisants. 

« C’est avec une grande fierté que la Ville de Candiac épaule ce projet, car il s’inscrit parfaitement dans notre vision, dans notre volonté de faire du développement durable l’assise sur laquelle sera bâti le Candiac de demain, indique le maire Normand Dyotte. Dans son Plan stratégique de développement 2014-2029, la Ville s’engage à offrir un milieu de vie de qualité supérieure, à assurer un développement harmonieux et responsable ainsi qu’à veiller à l’évolution d’une organisation municipale toujours plus performante et innovatrice. »

Consultez les visuels explicatifs du projet.

Ville de Candiac
Pür Urbain Candiac
Groupe Xpansion
La Shop Agricole  
Bordeaux Électrique  
Square Candiac



Le maire Normand Dyotte lors de la conférence de presse du 29 novembre.

Galerie

Parc Haendel

33, rue de Fribourg