Vous avez remarqué des intrus dans vos végétaux, votre pelouse brunit par plaque, les animaux creusent votre terrain? Vous êtes probablement touchés par le scarabée japonais.

Le scarabée japonais est un insecte envahissant de couleur vert métallique. Il est originaire du Japon et  est observé au Québec depuis une décennie seulement.

Autant à l'âge adulte qu'au stade larvaire, l'insecte cause de nombreux dommages aux végétaux. Ses larves, communément appelées « vers blancs », se nourrissent des racines du gazon, qui meurt par plaques. 

Adulte, le scarabée japonais se nourrit de plus de 250 espèces de plantes, de plusieurs essences d’arbre et de nombreuses espèces maraichères.

Cet insecte ravageur est difficile à éradiquer et ne possède aucun prédateur. Ses larves sont toutefois appréciées des moufettes, des ratons-laveurs et de certains oiseaux.

Actions à prendre dès maintenant


D’août à la mi-septembre, les vers blancs se retrouvent aux deux stades, larvaire et adulte.

Larves

  • Maintenir le gazon long et sec lors de la ponte (juillet-août). La sécheresse du sol empêche en partie le développement des œufs et des larves.
  • Appliquer des nématodes (parasites qui s’attaquent aux vers blancs) de la mi-août à la mi-septembre.
  • Mettre du compost, les vers blancs aiment les terres sablonneuses.
  • Semer du trèfle ou remplacer le gazon par une pelouse de trèfles. La larve ne peut s’en nourrir.

Scarabées

  • Réduire l’éclairage sur le terrain, la lumière attire les scarabées.
  • Éliminer le plus possible de scarabées manuellement et les tuer dans l’eau savonneuse ou avec l'aspirateur.
  • Implanter des plantes toxiques dans les plates-bandes. Par exemple : la fétuque, l'ivraie, le géranium cultivé, le pied d’alouette, le ricin commun et les fleurs du marronnier.
  • Écraser les scarabées japonais morts dans un peu d’eau et épandre le tout autour des plantes. Cela agit comme un répulsif naturel.
  • Utiliser des pièges à phéromones (à plus de 15 m des plantes qu’ils apprécient pour éviter d’empirer le problème).
  • Remplacer les plantes appréciées par les scarabées par d’autres qu’ils n’apprécient pas ou qui lui sont toxiques (fleurs de pélargonium des jardins, marronnier à petites fleurs, feuilles de ricin, fétuque, géranium cultivé, oignon, poireau, ail, ciboulette, etc.)
  • Vaporiser les végétaux tôt le matin avec un savon insecticide

 

Autres ressources utiles

Popillia Japonica (Scarabée japonais) - Fiche de renseignements

Pour contrôler le scarabée japonais

Utilisation des nématodes

 

Parc Haendel

33, rue de Fribourg